logofb

 

 
 
line decor
Anciens des Services Spéciaux de la Défense Nationale ( France ) - www.aassdn.org -  
line decor
 

 


 
 
 

 
 
BIBLIOGRAPHIE - ( page introductive - page sommaire du chapitre )
Etudes & Analyses
 
 

VAILLANT DE VILLEMAREST Pierre , Danièle de Villemarest, William D. Wolf

Faits et chroniques interdits au public T1 , T1 2003

Les mass media connaissent parfaitement, mais feignent d’ignorer les appartenances occultes de George Bush, Tony Blair, Paul Wolfowitz et autres « faucons » ou hommes de l’ombre comme Henry Kissinger. Depuis plus d’un siècle, la doctrine de la Société fabienne de Londres aura inspiré les complicités et financements soviéto-nazis, les guerres, les intrigues internationales, les mensonges, les compromissions, l’espionnage, les contradictions, à travers le Council on Foreign Relations, le Groupe de Bilderberg, la Commission Trilatérale, et autres “clubs” mondialistes bien cachés derrière les sommets officiels et le silence complaisant des médias. C’est pourquoi les mass media, tenus en laisse par ces clubs, ont toujours soigneusement détourné l’opinion de la vérité et du dessous des cartes, ne livrant au public qu’une version ad usum delphini. Pour ne rien changer au “sens de l’Histoire”, tout a été dit au sujet de la guerre contre l’Irak, mais rien n’a vraiment été dévoilé, approfondi. Le trucage du XXème siècle et de celui qui commence est à ce prix. Pour connaître et comprendre la trame internationale qui régit le Nouvel Ordre mondial (en crise interne depuis peu), certaines clefs sont indispensables. Dès qu’on offre à l’opinion quelques-unes de ces clefs -ce qui fut la raison de la création de notre Lettre d’information en 1971 -on est, soit accusé de voir partout des “conspirations”, soit jeté dans les corbeilles à papier du quotidien Le Monde et autres journaux subventionnés par l’État et les agences de publicité du système républicain. Les initiés américains ont littéralement corrompu en Europe des politiciens, artistes, intellectuels, journalistes qui ont soutenu la stratégie de Bush. Mais le jour viendra, levé sur les inconséquences de la stratégie contre l’Irak, où ceux qui par arrivisme, opportunisme et lâcheté, ont servi l’impérialisme d’une coterie américaine qui n’est pas l’Amérique, rendront enfin service aux Français en disparaissant dans leur retraite, comme des généraux vaincus. Car ils seront vaincus, leurs trucages finiront par être démasqués.

 
VAILLANT DE VILLEMAREST Pierre , Danièle de Villemarest, William D. Wolf

Faits et chroniques interdits au public T2 : Les secrets de Bilderberg T2 2004

Voici l'histoire cachée de l'Europe. Non pas l'Europe qui pourrait unir librement les peuples et les nations en préservant leur propre souveraineté (sans jamais imposer un État supranational), mais celle de Jean Monnet, financé par la CIA afin de contrôler le montage d'une Europe dont Walter Funk (ministre des Finances de Hitler) aurait rêvé. Durant des décennies, les "pères" de l'Europe (Jean Monnet, Robert Schuman, Jacques Delors et consorts) ont répandu leurs sophismes dans les esprits via leurs puissants media, tandis que nul n'avait idée de leur "parrains" et inspirateurs : Joseph Retinger, Otto Abetz, Richard Coudenhove-Kalergi (fasciné par le côté "européen" du nazisme et par les aspirations similaires de l'Urss), Ernst Achenbach, Paul-Henry Spaak, Henry Kissinger, Zbigniew Brzezinski, David Rockefeller, ainsi que la Société fabienne, le Council on Foreign Relations, le Groupe de Bilderberg, la Commission Trilatérale… Le 8 juin 1991 à Essen en Allemagne, au terme d'un colloque de l'un de ses "clubs" (Groupe de Bilderberg, la Commission Trilatérale), David Rockefeller livra une clef qui met du jour sur le trucage d'un siècle : “Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, au Time Magazine et autres grandes publications, dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté les promesses de discrétion pendant près de quarante ans. Il nous aurait été bien impossible de développer notre projet pour le monde si nous avions été soumis aux pleins feux de l'actualité pendant ces années. Mais le monde est maintenant plus sophistiqué et disposé à marcher vers un gouvernement mondial... La souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et des banquiers mondiaux est sûrement préférable à l'autodétermination nationale que l'on pratiquait les siècles passés...” Ainsi, en vertu de l'ukase de David Rockefeller, pratiquement aucun media n'a jamais rapporté cette citation. Pourtant, certains éditorialistes de renom ont récemment annoncé le naufrage inéluctable de l'Europe : Quentin Peel, le 29 avril 2004, dans le Financial Time, prédisait que “les larmes de joie pourraient bientôt être remplacées par des larmes de désespoir ”. Et le 28 septembre 1996, Le Point, dirigé par Claude Imbert (pilier de la Commission Trilatérale), avertissait déjà : “L'Europe va droit dans le mur ”. Vous lirez ici des faits et des chroniques qui condamnent sans appel l'Europe de Bruxelles et de Maastricht. Mais ce n'est pas seulement dire “Non” à cette Europe dévoyée ; c'est aussi révéler l'histoire sombre et cachée d'une certaine Europe que des "vieux serpents" voudraient nous imposer ; et c'est en fin de compte une invite adressée à chaque État-Nation européen à reconquérir son propre destin et écrire sa propre

 
VAILLANT DE VILLEMAREST Pierre , Danièle de Villemarest, William D. Wolf

Faits et chroniques interdits au public T3 : la trilatérale T3 2007

En dépit de sa puissance budgétaire, des calculs de ses hommes d’affaires, de ses stratèges, la Trilatérale n’a rien prévu des événements qui, en 1989 et 1990, ont bouleversé les rapports est-ouest. Elle n’a pas prévu les conséquences de l’implosion de l’Empire soviéto-satellite. Elle n’a pas compris qu’on ne construit pas un monde sur la seule base d’une organisation de l’Économie et contre l’Esprit des peuples.

Les mondialistes s’étaient habitués à prospérer après avoir abandonné la moitié d’un continent à la dictature d’une caste. Or on ne construit pas un monde sur une paix équivoque au prix des libertés et du reniement des valeurs qui font une civilisation, dans le seul but du profit.

La Trilatérale et les mondialistes ont imaginé un monde qui vivrait de la destruction des nations. Si la mondialisation est un fait inéluctable, le mondialisme est une idéologie qui détruit. Cette destruction ne peut aboutir qu’au chaos ou à la dictature.

Les remous des dernières décennies et la révolution dans la révolution que fut la fin de l’Empire soviétique ont démontré que les peuples n’aspiraient qu’à retrouver les frontières naturelles dans lesquelles avaient fini par vivre côte à côte. Les peuples du continent européen doivent comprendre qu’ils ont été manipulés, et que le mondialisme n’est qu’une ultime supercherie pour de nouveau les diviser.

Un nouveau monde émerge derrière les États-Unis, l’Inde, la Chine, la Russie, dans l’instabilité du monde latino-américain et la rage destructrice d’un islamisme appliqué à la lettre. Il est temps que les hommes dignes de ce nom refusent un Nouvel Ordre qui n’est que l’aggravation du plus grand désordre que la planète ai jamais connu depuis des siècles.

 

 

 

 
Haut de page
 

 

Tous droits réservés Enregistrer pour lecture hors connexion

Lire l'Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle. - Code non exclusif des autres Droits et dispositions légales....

L'Article L122-5 créé par Loi 92-597 1992-07-01 annexe JORF 3 juillet 1992 autorise, lorsque l'oeuvre a été divulguée, les copies ou reproductions sous certaines conditions. ...,

Pour récapitulatif tous ouvagres présentés, voir également la page Liste par Auteur(s)