Archives du site

Ajouter un article

Buchenwald, la place d'appel. Au 1er plan, la plaque des 50 Nations, au 2e plan, l'unique entrée du camp, au 3e plan, le crématoire.  agrandir l'image pour lecture Libération du camp de Buchenwald avril-mai 1945 par les américains   Le 15 octobre 2010, à Buchenwald, ont été apposées dans l’antichambre du four crématoire, conjointement avec nos amis du Special Forces Club britannique, deux plaques à la mémoire des officiers du SOE, du Secret ...

par le Colonel Paul PAILLOLE L'actualité remet périodiquement en évidence le rôle néfaste et trop souvent coupable de certains fonctionnaires, civils ou militaires, durant l'occupation.Avec tristesse sinon écoeurement, nos Services ont dû remettre à la Justice le sort de ceux de nos compatriotes coupables d'avoir servi l'ennemi en utilisant les moyens que leur conférait leur situation. Attitude d'autant plus condamna ...

…. Le 25 juin 1940, autour du monument aux morts de Bon-Encontre, les personnels du 2 bis se recueillent longuement. De sa voix sourde le colonel Rivet, le patron, parle. Il trace le devoir de chacun : lutter contre l'envahisseur. Tous en font le serment. Voici ce qu’en a écrit le colonel Paillole (1)« …. Rivet nous rejoint le 21 juin vers 20 heures à Bazas. Abattu, il décrit l'atmosphère déprimante de Bordeaux où se sont repliés le Président ...

..." Ouvrir notre Association aux Anciens des Services Spéciaux actuels, "... ( Par le Colonel Paul PAILLOLE - 1988 - extrait de notre Bulletin N° 136 )..." L'association ne se contente pas d'honorer la mémoire des anciens des Services Spéciaux victimes du devoir. Elle oeuvre aussi pour que nos compatriotes reconnaissent enfin l'importance des activités du renseignement, au sens large du mot, "... ( Par l'Amiral Pierre LACOSTE - 1998 ...

Colonel Paul PAILLOLEPaul Paillole est né le 18 novembre en 1905 · Saint-Cyrien de la Promotion « Maroc et Syrie » (1925-1927) En 1935, après diverses affectations, il entre au "2 bis" de l’Avenue de Tourville, siège des Services Spéciaux de l’Armée.En 1938, il devient le chef de la section allemande. Très conscient, de par les sources qu’il traite au sein même de l’Allemagne nazie, de la montée des ...

Par un résistant authentique L'un de nos adhérents résistant authentique, nous communique ses réflexions sur un sujet toujours brûlant d'actualité. Nous le remercions de sa collaboration à notre BULLETIN et nous publions d'autant plus volontiers de larges extraits de son article, que nous entendons, en toutes circonstances, défendre la vraie Résistance, désintéressée et héroïque, aussi bien contre les ...

Notre ami RIBOLLET qui fut l'un des membres actifs du T.R. Jeune veut bien poursuivre sa contribution à notre histoire en contant un nouvel épisode de son action en liaison avec la mission Joie dont le regretté Léon LHEUREUX était le chef.par Georges RIBOLLETA Alger en avril 1943 j'avais fait la connaissance de LHEUREUX (1) et de BELLET (2) garçons bien élevés, sympathiques, dynamiques et possédant un excellent ...