logofb

 

 
 
line decor
Anciens des Services Spéciaux de la Défense Nationale ( France ) - www.aassdn.org -  
line decor
 

 


 
 
 

 
 
PAGES D'HISTOIRE & " Sacrée vérité " - (sommaire)
LE SOUVENIR DE NOS DISPARUS
 


Un admirable portrait de Mg BOYER-MAS

par le chanoine NARBAITZ
Nous publions, extrait du quotidien « Sud-Ouest » du 21 Février 1973, un passage de l'article du poète bayonnais Pierre Expil consacré à l'hommage organisé par l'Union Bayonnaise des Arts à la Mémoire du regretté Mgr BOYER- MAS.

Pour célébrer le souvenir d'un homme exceptionnel, l'Union Bayonnaise des Arts avait fait appel à un orateur lui aussi exceptionnel : M. le Chanoine Narbaitz, Vicaire général honoraire.

Ayant vécu dans l'intimité de Mgr Boyer-Mas en ce merveilleux Port Royal luzien qu'était la seigneurie d'Etchebiague, il s'est montré supérieurement à la hauteur de sa tâche. Le portrait qu'il a brossé de cet homme et de ce destin hors série a été admirable de pénétration, de vie, de pudeur et de tact. Maîtrisant à merveille un sujet qui se prêtait à d'immenses développements, il s'en est tenu aux traits essentiels illustrant les lignes de force d'un caractère et d'une existence.

Fils d'un loueur de chevaux.
Rien au départ ne semblait désigner pour les chemins éclatants qu'il allait parcourir André-Louis-Joseph-.Antoine Boyer-Mas, né à Carcassonne le 1er Août 1904, assez modestement d'un père loueur de chevaux et de voitures. Enfance illuminée par la tendresse d'une mère qui allait être la grande tendresse de sa vie. Etudes brillantes au petit séminaire, puis au grand séminaire de Carcassonne. Années d'université à la Faculté Catholique de Toulouse où il se spécialisa dans la patristique et le droit canon. Il resterait toujours en lui quelque chose d'un juriste et même d'un procédurier à la Balzac, prêt à des folies pour défendre la justice.

Au service des résistants.
Devenu prêtre le 19 Juin 1928, il est nommé vicaire à Limoux où il n'est pas encore oublié. La fondation à Cusinier d'une grande école ménagère pour jeunes filles lui est l'occasion d'entrer en rapport avec les dominicaines de l'Annonciade de Madrid, dont il devient vite le conseiller. Par elles, il connaîtra l'Espagne qui sera sa véritable université et même son univers. La guerre civile espagnole lui permet de montrer son grand coeur et ses capacités d'organisateur pour l'accueil et l'aide des réfugiés de Catalogne. A la fin de la guerre civile, il constate en Espagne la nécessité d'une propagande française.
Au début de la Seconde Guerre Mondiale, l'Abbé Boyer-Mas est mobilisé sur place, à Madrid, et nommé affecté spécial grâce à l'appui de son camarade Jean Mistier.
Aux heures cruciales de la défaite et de l'asservissement, il se fait à Madrid le paladin d'une France qui ne veut pas mourir et ne craint pas, dès 1940, de s'affirmer résistant. Au service de tous les résistants français, il met un flair unique pour repérer les contacts efficaces. Nommé attaché culturel à l'Ambassade de France sous le couvert d'échanges culturels, il vient en aide aux Français incarcérés, noue d'utiles rapports avec les Ambassades des Etats-Unis et de Grande-Bretagne pour la lutte contre le nazisme.

Prêtre avant tout.
A partir de 1942, son action jusque-là semi-clandestine devient publique. Après le  débarquement en Afrique du Nord, il quitte avec éclat l'Ambassade de France, et par le biais de la Croix-Rouge espagnole, il organise l'accueil des évadés de France et réussit l'exploit d'acheminer vers Alger 23.000 volontaires à travers une Espagne officiellement liée à l'Allemagne. Parallèlement il vient au secours d'innombrables juifs en détresse, organise des services secrets, établit des contacts avec la Nonciature et la Papauté, ce qui lui vaudra son titre de Monseigneur.
Il lui faudra attendre vingt ans pour que son oeuvre à Madrid soit officiellement reconnue. Le Chanoine Narbaitz insiste sur le trait essentiel de ce caractère : Mgr Boyer-Mas fut avant tout prêtre, peut-être pas très ecclésiastique, mais fier de l'Eglise du Christ et possédant d'elle une connaissance approfondie. Il dût ses amitiés avec les Cardinaux Tisserand et Ciccognani, les Evêques Chappoulie et Terrier, avec le grand penseur Gregorio Maranon. Il dit sa piété simple, réelle, jamais encombrante, son amour du Pays Basque qui ensoleille l'automne de son destin, la frugalité qui était sa règle de vie derrière les apparences du faste, son achar­nement à se faire le serviteur de tous et pas seulement des grands de ce monde.

L'EMOTION DE L'A.A.S.S.D.N. A L'ANNONCE DE LA MORT DE Mgr BOYER-MAS
Parmi les nombreux messages de condoléances qui nous sont parvenus, nous avons extrait cette lettre que nous publions in-extenso, car elle résume de façon émouvante ce que nos camarades ont ressenti à l'annonce stupéfiante de la mort de notre ami.
« Nous venons, à la lecture du Bulletin 75, d'apprendre avec une « très grande peine, la disparition de Mgr BOYER-MAS dans des conditions « si tragiques.
« C'est une lourde perte dans les rangs de l'Amicale, car c'est sa cheville spirituelle et morale qui est touchée, ainsi qu'un des supports essentiels de ses valeurs traditionnelles; mais c'est aussi la disparition d'un homme grand, que l'expérience et la bonté touchaient des doigts.
« Nous l'appelions entre nous « le Monseigneur » sans irrespect, mais avec cette camaraderie et cette gentillesse qui caractérise les membres de l'Amicale.
« Il avait la dimension de ceux qui ont vu et souffert pour l'homme en général. Chaud et pétillant pour les uns, déterminé et responsable pour d'autres. Toute sa personne rayonnait malgré l'effort qu'il faisait pour paraître un homme comme tout le monde. Il cachait toutes ses qualités sous une carapace de modestie puérile mais gracieuse. Il avait su redonner le respect de la soutane en démontrant que les problèmes n'existaient que dans la tête de certaines gens? ».

 

 

 
Haut de page
 

 

Article paru dans le Bulletin N° 77

Dépot légal - Copyright

Enregistrer pour lecture hors connexion.

Toute exploitation, de toute nature, sans accords préalables, pourra faire l'objet de poursuites.

Lire l'Article L. 122-4 du Code de la propriété intellectuelle. - Code non exclusif des autres Droits et dispositions légales....