Memorial - biographie de Marie, François, Gabriel de PONTAC Alias Gael PIMONT

Né le  29 juillet 1910  à  Saint Pardon (Gironde) de Agénore de Pontac  et de  Germaine de Sigalas Epouse:  Elisabeth... Profession: officier d'active (Saint Cyr 1931) Décédé le  15 mai 1945  en déportation

 Réseaux:  S.R. à Tunis, S.S.M.F./T.R. Agent P2

 

Incorporé à l'Ecole spéciale militaire de Saint Cyr en 1931, Marie-François de Pontac, plus connu sous le nom de Gabriel de Pontac, fut nommé sous-lieutenant en 1933 et affecté à l'Ecole d'application de cavalerie de Saumur, avant de l'être au 2e bataillon de dragons en tant qu'officier de peloton. En 1935 il fut nommé lieutenant et obtint deux ans plus tard le brevet d'observateur en avion qui lui valut de pouvoir faire un an de stage à la base aérienne d'Orly. Affecté à l'état-major des forces aériennes de la 7e armée le 2 septembre 1939, il fut admis dans l'Armée de l'Air en avril 1940 et nommé capitaine peu après. C'est ainsi qu'il a participé aux combats de 1939-40 comme observateur à l'escadrille 2/23.

Il reçut alors la Croix de guerre avec palme, accompagnée de la citation suivante: "Officier observateur de tout premier ordre, joignant à de solides connaissances militaires une haute idée de son devoir. A rapporté de ses reconnaissances profondes en territoire ennemi des renseignements de la plus haute importance, tant en vol rasant qu'à très haute altitude.

Le 12 mai 1940, a découvert le point de chute de nombreux parachutistes ennemis. Le 19 mai 1940, au cours d'une mission en vol rasant de 350 km en territoire ennemi, l'avion étant touché par le feu intense de la défense anti-aérienne, a poursuivi sa mission.

Le 26 mai 1940, a accompli une reconnaissance avec protection de chasse; cette formation étant attaquée par 24 avions de chasse ennemis, a réussi à regagner sa base en vol rasant, attaquant à la mitrailleuse les colonnes ennemies en y semant le plus grand désordre, rapportant au commandement de précieux renseignements sur l'activité ennemie."

Gabriel de Pontac est recruté par les Services de renseignements en janvier 1941. Il a alors trois enfants.

Affecté à l'état-major de Tunis en décembre 1941, il est ensuite observateur et chef du service photo du groupe de reconnaissance 2/33. Enfin il est à la base Dépôt du personnel à Toulouse, d'où il est détaché auprès du général commandant la 12e région militaire à Limoges, avant d'être mis en congé d'armistice le 10 mars 1943.

Le général Navarre précise qu'il est responsable du B.M.A. 12 à Limoges (chacune des huit divisions militaires de la zone Sud a son Bureau des Menées Antinationales après l'armistice). A ce titre, il est notamment en rapport avec le capitaine Jean Gatard*.

Arrêté le 17 août 1943 à Foix, en tentant de franchir les Pyré

Publié par
AASSDN
Bulletin Numéro
1