1997 : Création de l'Ecole de Guerre Economique : Discours du General Pichot Duclos

Le 2 octobre, dans le cadre d'un partenariat entre Défense Conseil International (D.C.I./INTELCO) et l'École Supérieure Libre des Sciences Commerciales Appliquées (E.S.L.S.C.A.), s'est ouvert à Paris un enseignement d'un type radicalement nouveau :" L'École de Guerre Économique ".

Pourquoi une « École de Guerre Économique » ?

La dureté croissante des affrontements économiques et les dispositifs nouveaux adoptés par les États étrangers et leurs entreprises démontrent que les temps ont changé : seuls les acteurs organisés collectivement et pratiquant résolument l'offensive peuvent désormais s'assurer des parts de marchés importantes. Ceux qui ne le comprennent pas disparaîtront ou perdront leur autonomie. Trop souvent frileux et routiniers, formés à la seule défensive, les acteurs français doivent réagir : nos managers en particulier doivent posséder la culture stratégique et la méthodologie de maîtrise de l'information issues de la Défense qu'on ne leur a pas enseignées.

Dans des locaux de l'E.S.L.S.C.A., c'est l'équipe dirigeante d'INTELCO qui va assurer ce transfert de connaissances aux élèves de cette École de Guerre Économique. Renforcée des meilleurs experts de la recherche ou de la protection de l'information de la propriété industrielle , cette équipe s'est donnée pour mission de former les cadres de la Guerre économique d'aujourd'hui et de demain, afin d'aider les divers acteurs français à relever les nouveaux défis de la mondialisation. En particulier, dans le contexte radicalement nouveau d'une société de l'information, cette formation va préparer les jeunes diplômés et les cadres à doter leur entreprise d'un nouveau modèle managérial articulé autour de l'Intelligence économique. Au-delà de la maîtrise complète du " cycle du renseignement " issu de la Défense, il s'agit pour les élèves de conduire l'inévitable changement qui s'impose en matière d'approche, désormais collective et offensive, de l'information.

Qu'il s'agisse d'exporter mieux, de protéger plus efficacement son patrimoine, de développer une stratégie d'influence ou de faire face à tous les aspects de " la guerre de l'information " qui commence, l'entreprise doit changer. Il faut qu'elle exploite mieux son patrimoine immatériel (la connaissance) d'une part en valorisant ses ressources informationnelles internes et, d'autre part, en développant les approches indirectes héritées de l'histoire (les échiquiers invisibles).

Le Comité pour la compétitivité et la sécurité économique avait ainsi défini l'Intelligence économique :" la coordination des actions de recherche, de traitement et de diffusion de l'information ouverte, c'est-à-dire obtenue par des moyens légaux, afin d'éclairer la stratégie des entreprises ".

Ainsi, l'École de Guerre Économique va-t-elle s'efforcer de former un nouveau modèle de managers apte à la mettre en œuvre. Elle décernera un diplôme de 3eme cycle qui fera de ses titulaires des candidats d'autant plus recherchés que l'offre est inférieure à la demande.

Thèmes et méthodologies enseignés: L'enseignement s'articule autour des thèmes ci-dessous, étudiés sur 450 heures.

- Initiation aux principes stratégiques.

- Intelligence économique : définition, généralisation, concept, méthodologie.

- Intelligence et Management des hommes : conduite du changement dans l'entreprise, approche collective et partage de l'information.

- Intelligence territoriale : établissement des synergies et des réseaux sur le territoire, développement économique, création d'emplois.

- Intelligence financière : faire face à la délinquance financière, le blanchiment d'argent, la fraude fiscale et l'établissement de stratégie financière offensive.

- Intelligence de l'information : gagner la guerre de l'information, contrôler et maîtriser l'information ouverte. - Intelligence et commerce international : toutes les stratégies d'export, les stratégies indirectes (influence, échiquier invisible...).

- Intelligence et outil informatique : architecte des systèmes et des logiciels, utilisation pratique et concrète d'Internet.

L'objectif est d'équilibrer l'enseignement entre l'étude du contexte (" comprendre " : 200 heures) et la pratique des instruments (" agir ": 250 heures). La première promotion comprend 30 élèves (15 étudiants, 15 cadres d'entreprise).

Bulletin Numéro
175
Date de publication
1997
Lien vers la source