logofb

 

 
 
line decor
Anciens des Services Spéciaux de la Défense Nationale ( France ) - www.aassdn.org -  
line decor
 

 


 
 
 

 
 
AMICALE - Création de l'Amicale - voir page introductive
Notices biographiques des fondateurs AASSDN
 
Général Guy SCHLESSER

En 1914, Guy Schlesser entre à Saint-Cyr, Promotion « La Grande Revanche », mais connaîtra de suite la guerre qu’il va faire dans l’infanterie ; blessé, il se porte volontaire pour servir dans l’aviation.

 

En 1918, à l’âge de 22 ans, il est capitaine et chevalier de la Légion d’honneur. Il devra néanmoins suivre à l’école spéciale Militaire de Saint-Cyr, le stage qu’il n'a pu effectuer en 1914. A l’issue de celui-ci, il choisira la Cavalerie, avec laquelle il fera campagne en Syrie dans un régiment de spahis.

 

En 1934, il servira au 11ème Cuirassiers, puis sera instructeur dans des écoles d’élèves officiers.

 

En 1936, à l’issue de son temps de commandement, il sera affecté aux Services Spéciaux de l’Armée, 2 bis avenue de Tourville. Après un rapide passage à la Section Allemande du SR, il devient le chef du Service de Centralisation du renseignement (SCR) c’est à dire la branche " Contre-espionnage " ( avec comme adjoint, le capitaine Paul Paillole).

 

De 1939 à 1942, il commande le 31ème Régiment de Dragons avec lequel il combat pendant la campagne de France. Blessé, fait prisonnier, il s’évade en juin 1940 et est nommé commandant du 2ème Régiment de Dragons à Auch. Régiment qui sera une pépinière de cadres pour la Résistance.

Peu de jours après l’invasion de la « Zone Libre » il décide de passer avec un grand nombres de ses officiers, en Afrique du Nord. Passant par l’Espagne où il sera comme beaucoup, détenu un temps au camp de Miranda del Ebro.

( L’étendard du régiment sera sauvé et acheminé jusqu’à Alger par le capitaine de Neucheze, grâce à une mission TR et au sous-marin Casabianca ).

 

En 1944, Reformant le 2ème Dragon en Algérie, il combattra ensuite avec la première Armée du Général de Lattre de Tassigny et se distinguera à Autun, puis avec le CC4 ( Combat Command ) de la 5ème DB qu’il commande, dans la prise de Belfort et le 2 février 1945, dans celle de Colmar.

 

Après la victoire, il commande successivement : l’École Spéciale Militaire Interarmes, installée à Coëtquidan, puis la Division territoriale d’Alger, la 5ème Division Blindée en Allemagne, et après avoir été Chef du Cabinet du Ministre de la Défense Nationale, le corps d’Armée de Fribourg.


En 1955, il siège au Conseil Supérieur de la Guerre.
 

 

Le Général de Corps d’Armée Guy Schlesser

 est décédé le 14 février 1970, il est inhumé au cimetière de Ladhof à Colmar.

 

 

 

   

"

 

 

 
Début / Suite / Haut de page
 

 

Copyright

Toute exploitation à usage collectif, sans accords préalables, pourra faire l'objet de poursuites.